Cours en ligne et simulateur de thermodynamique appliquée

Capture du CO2

Capture du CO2

Ce module d'auto-formation est structuré en trois étapes correspondant à une progression comprenant l'acquisition des bases, leur consolidation, puis des activités plus spécifiques des cycles avec capture du CO2 et quelques suggestions d'approfondissement.

Les cycles thermodynamiques mis en oeuvre dans ce contexte sont essentiellement de trois types : des cycles à vapeur (Hirn), des cycles de turbine à gaz à cycle ouvert (Brayton), et des cycles combinés.

La progression proposée vous permet de vous familiariser avec ces cycles avant de passer à leur application au cas de la capture du CO2.

Acquisition des concepts et des outils (première étape)

Au cours de cette première étape, vous chercherez à acquérir l'ensemble des concepts et à maîtriser les outils qui vous permettront ultérieurement d'approfondir vos connaissances.

Rappels des bases

Cet enseignement ne traite pas en détail des bases de thermodynamique, supposées déjà connues. Des séances de rappels sont toutefois proposées. Il vous est recommandé de les parcourir au moins une fois rapidement, ne serait-ce que pour vous familiarisier avec les notations utilisées.

Il importe en particulier que vous compreniez bien les notions de système ouvert[1] ou fermé et celle d'enthalpie, car elles seront utilisées en permanence ultérieurement. De la même manière, bien que les propriétés des fluides soient supposées connues, l'expérience prouve que des rappels ne sont généralement pas inutiles, notamment sur leur représentation dans les différents diagrammes thermodynamiques.

Apprentissage de Thermoptim

C'est aussi au cours de cette étape que vous ferez l'apprentissage du simulateur que vous utiliserez tout au cours de cet enseignement pour modéliser les systèmes énergétiques. Vous disposez pour cela d'une séance de présentation générale, qui vous fera découvrir les fonctionnalités du progiciel, et surtout de deux exemples de construction pas à pas de modèles (turbines à gaz, cycle de centrale à vapeur), qui vous permettront de prendre en mains l'outil.

Découverte des technologies

L'enseignement de l'énergétique comporte deux grands volets, de nature très différente mais de difficulté semblable :

  • d'une part celui de la modélisation des technologies étudiées, qui relève essentiellement de la thermodynamique appliquée

  • d'autre part celui de la compréhension des technologies mises en oeuvre, qui diffèrent assez profondément selon le type de machine

Dans ces séances, vous aurez à étudier des séances relevant de chacun de ces deux volets, quelquefois totalement séparés, quelquefois combinés. Prenez bien le temps d'étudier les technologies présentées, et n'hésitez pas à compléter les informations qui vous sont fournies, car elles sont nécessairement succinctes et incomplètes. Vous trouverez pour cela des références externes, notamment aux Techniques de l'Ingénieur, que nous vous recommandons de consulter.

Comme vous le verrez, les technologies énergétiques peuvent être considérées comme des systèmes mettant en jeu un nombre limité de composants, dont il importe de bien comprendre le comportement. La progression proposée consiste donc à vous faire d'abord étudier les composants, puis ensuite les systèmes.

Afin que vous puissiez entrer rapidement dans le vif du sujet, vous commencerez par étudier deux types de composants, ceux qui permettent de réaliser d'une part des compressions et détentes, et d'autre part des échauffements et refroidissements de fluides. Avec ce bagage, vous pourrez étudier les cycles de base d'une turbine à gaz simplifiée et celui d'une centrale à vapeur.

Etude des cycles de base

Au même titre que celle des technologies, l'étude des cycles de base revêt une très grande importance, car, si elle est bien faite, elle vous permettra de structurer durablement vos connaissances en énergétique. La double approche discursive et graphique qui est ici proposée vous aidera dans cette tâche.

Une séance préalable traitant des généralités sur les cycles introduira les principaux concepts utilisés dans ce contexte.

Un clic sur l'une des séances vous donne un accès direct au module Diapason correspondant.

Consolidation des notions (deuxième étape)

La première étape vous a permis d'acquérir les concepts de base de la discipline et d'apprendre à utiliser Thermoptim pour modéliser les cycles de base.

Au cours de cette deuxième étape, vous commencerez par consolider vos connaissances en étudiant quelques compléments théoriques (notamment sur l'exergie et les échangeurs), et en analysant des variantes des cycles de base. Dans un second temps vous aborderez les cycles combinés et la cogénération.

Les cycles étudiés devenant plus complexes, les modèles que vous étudierez vous demanderont davantage de travail que les précédents. Des compléments de modélisation avec Thermoptim vous seront présentés.

Exergie

La théorie de l'exergie fournit un cadre tout à fait rigoureux pour quantifier la qualité thermodynamique d'un système quelconque, ouvert ou fermé, en régime dynamique ou non. Les bilans exergétiques sont de plus en plus acceptés comme un outil privilégié pour comparer et optimiser les cycles thermodynamiques.

Au cours de cette étape, vous aurez l'occasion de vous familiariser avec ce concept et d'apprendre à le mettre en oeuvre pour les différentes études de cycles.

Echangeurs de chaleur

Les échangeurs de chaleurs sont des appareils permettant de transférer de la chaleur entre deux fluides à des températures différentes. A ce titre, ils jouent un rôle fondamental dans de nombreuses technologies énergétiques.

Bien que leur mode de fonctionnement soit généralement simple, étant donné qu'il s'agit de composants fixes, sans pièces en mouvement, l'expérience montre que de nombreuses difficultés surgissent lorsqu'il s'agit de les paramétrer judicieusement.

Au cours de cette étape, vous vous familiariserez avec les échangeurs de chaleur et vous apprendrez à les modéliser.

Modélisation avancée avec Thermoptim

Thermoptim est un progiciel qui permet de beaucoup faciliter (et de sécuriser) la modélisation des systèmes énergétiques. Il n'en reste pas moins que son utilisation demande un certain nombre de précautions dès lors que vous vous intéressez à des technologies complexes, notamment si elles mettent en jeu des fluides différents, avec des mélanges et des combustions, ainsi que lorsque des échangeurs interviennent.

Une séance Diapason particulière, intitulée "Trucs et astuces avec Thermoptim, vous apprendra à maîtriser ces difficultés.

Etude des variantes des cycles de base et des cycles avancés (cycles combinés, cogénération)

Maintenant que vous maîtrisez les cycles de base, vous allez étudier leurs variantes et des cycles plus complexes. Vous apprendrez aussi à en dresser les bilans exergétiques, afin de pouvoir analyser quantitativement les irréversibilités qui y prennent place. Vous étudierez ainsi les cycles des :

  • turbines à gaz à régénération

  • centrales à vapeur à prélèvement et régénération

  • cycles combinés

  • installations de cogénération

Cycles avec capture du CO2 et approfondissements (troisième étape)

Les deux premières étapes vous ont proposé une progression vous permettant, en une dizaine d'heures de travail environ, d'acquérir les bases de l'énergétique.

La troisième étape est plus spécifiquement dédiée aux cycles avec capture du CO2. Elle vous permettra notamment d'aborder les sujets suivants :

Les fiches-guides et la fiche thématique indiqués ci-dessus correspondant à des diverses activités, de difficultés variées.

Approfondissements

Nous vous suggérons trois voies d'approfondissement : la méthode du pincement, le mécanisme des classes externes, destiné à vous permettre d'ajouter à Thermoptim vos propres composants, et les calculs sur les gaz humides, qu'il est préférable de connaître lorsqu'on s'intéresse à la gazéification de la biomasse.

Méthode du pincement

Si l'on fait abstraction du support théorique relativement complexe sur lequel elle repose (dérivé de la méthode du pincement avec distinction des irréversibilités de composants et systémiques), la méthode d'optimisation de Thermoptim est relativement simple à présenter et à mettre en oeuvre. Une fiche-guide de TD peut vous aider à vous familiariser avec elle.

Précisons tout d'abord qu'il s'agit d'une variante pour les systèmes énergétiques de la méthode de Linnhoff, cette dernière s'appliquant à la conception des réseaux d'échangeurs complexes mettant en jeu un grand nombre de fluides comme on en rencontre notamment dans le génie chimique.

Cette méthode se révèle très puissante lorsque l'on cherche à concevoir un réseau d'échangeurs permettant de réduire les irréversibilités internes d'un cycle combiné.

Mécanisme des classes externes

Les classes externes sont des éléments de code Java permettant à des utilisateurs de personnaliser leur environnement de travail en définissant leurs propres composants (transfos, mélangeurs et diviseurs) ou leurs propres corps. Elles facilitent l'inter-opérabilité du progiciel avec l'extérieur, notamment avec d'autres applications développées sous Java.

Une fois créées, les classes externes s'intègrent dans les écrans de Thermoptim tout comme les éléments du noyau, et peuvent être utilisées pour modéliser des systèmes énergétiques complexes. Cette manière de faire permet de limiter le travail de modélisation et de bénéficier des fonctionnalités de l'environnement de Thermoptim, ce qui a pour effet de faciliter et sécuriser la modélisation.

La séance Diapason S07_ext " Introduction à l'utilisation et à la programmation des classes externes " vous permettra de vous initier à ce mécanisme. 

Calculs sur les gaz humides

Depuis l'origine, Thermoptim dispose de fonctions de calcul des propriétés humides des gaz et des points, mais celles-ci ne sont généralement utilisées que pour effectuer des calculs particuliers, découplés des calculs de cycles thermodynamiques standard, comme par exemple du traitement de l'air ou de la climatisation (cf. manuel de référence tome 2). C'est d'ailleurs pour cela que les transfos humides ne disposent pas de pictogramme dans l'éditeur de schémas.  

Etant donné qu'un certain nombre de cycles thermodynamiques mettent en jeu des variations de l'humidité des gaz, il était regrettable de ne pouvoir les modéliser facilement dans Thermoptim. C'est pour cela que les fonctions de calcul des propriétés humides des gaz et des points de Thermoptim ont été rendues accessibles depuis les classes externes. Un document explique comment les utiliser.

  1. Systèmes ouverts et fermés

    Un système thermodynamique désigne une quantité de matière isolable de son environnement par une frontière fictive ou réelle. Ce système est dit fermé s'il n'échange pas de matière avec l'extérieur à travers ses frontières ; sinon il est dit ouvert. Les débutants sont souvent décontenancés par la distinction entre systèmes fermés et systèmes ouverts, ces derniers correspondant à un concept nouveau pour eux car au cours de leur scolarité de premier cycle, ils n'ont généralement étudié que des systèmes fermés (pour éviter la prise en compte des échanges de matière aux frontières).

copyright R. Gicquel

Réalisé avec Scenari (nouvelle fenêtre)